Pourquoi vous allez écouter Mok Saïb en boucle

 Avec ses cheveux en pétard, son look assumé et ses chansons en derjda, Mok Saïb a conquis la Toile algérienne avec ses clips et covers. Loin d’être une coqueluche adulée par des ados déchaînés, Mok a déjà imposé son style et s’attelle à la préparation de son premier album solo.

Parce que c’est un woulid Boufarik

Né à Boufarik, Mokhtar Saïb, alias Mok, a 28 ans. Il a entamé ses études universitaires à la fac de Bouzaréah, puis a rejoint Londres pour y faire de la musique. Il débute son expérience musicale en Algérie avec un groupe qu’il fonde, BFK, en référence à sa ville natale Boufarik. Le groupe se composait de Mok au chant, de son frère à la basse, d’un guitariste et d’un batteur. Ils ont réussi à donner quelques concerts, mais n’ont rien enregistré, faute de moyens.

Parce qu’il mêle derdja et anglais

Conscient que ses fans lui demandent à chaque fois de participer aux télé crochets comme «Arabs’ got talent », «The Voice », «The X factor arab» et «Arab idol», il reste méfiant face aux conditions de participation. «Signer un contrat avec eux  voudrait dire s’imposer des conditions qui peuvent ne pas coller avec ce que je voudrais faire de ma musique. Ma musique est différente de ce qu’ils attendent d’un artiste en devenir, je chante en arabe algérien et en anglais. J’ai été approché par The Voice, et ils m’ont expliqué qu’un candidat est soumis à un contrat, ce qui est normal. Mais une prise de contrôle totale de soi, ce n’est pas ma tasse de thé.»

Parce que son groupe est déjà célèbre

Le groupe anglais, dont est membre Mok, More than Most, se produit localement et compte faire une tournée en 2016 en Europe et aux Etats-Unis. Avant cette tournée, le groupe compte enregistrer un album de quatre titres avant d’entrer en studio pour en faire un autre plus complet. C’est une pratique démocratisée qui s’applique à certains nombres de labels reconnus. Mok a très vite retrouvé sa place dans son groupe, car ses membres sont de plusieurs nationalités.

Parce qu’il joue de la guitare

A 16 ans, Mok faisait du breakdance, après un accident survenu durant ses vacances il s’arrête un moment, pendant cette période, il prend une guitare et commence à gratter jusqu’à trouver l’inspiration. Quelques années plus tard, il commence ses premières compositions, ou même des arrangements pour d’autres chansons qu’il reprend. Ses instruments de prédilection sont la guitare et la basse.

Parce qu’il chante avec sa femme et son fils

En octobre, Mok revient avec une étonnante vidéo où l’on voit son fils Zaky et sa femme Alice. Tous à bord de la voiture formant un trio pour chanter Goulili ! Sa femme, qui est anglaise et ne parle pas arabe, s’y prête au jeu et reprend même le refrain et cette fois en dialecte algérien. Si certains lui font remarquer que trop s’afficher avec sa famille nuit à sa réputation, Mok est incisif là-dessus : «Ma famille et ma musique sont extrêmement liés. Je suis très simple, je montre ma vie, car je veux que l’on me connaisse davantage.»

Parce que ses vidéos sont vues plus de 100 000 fois

Sa présence sur les réseaux sociaux s’est affirmée depuis un an avec l’ouverture de son compte Facebook qui compte plus de 35 000 fans. Mok a commencé par écrire et enregistrer une chanson intitulée Fatou lyem, qu’il a diffusée sur sa chaîne Youtube. Avec plus de 100 000  vues, cette chanson a été téléchargée des centaines de fois sur tous les smartphones de ses nombreux admirateurs et admiratrices. Sur sa chaîne Youtube, on y trouve plusieurs reprises qu’il a pris le soin d’y introduire des texte en dialecte algérien. Enregistrées dans sa maison ou dans un parc, Mok s’adapte et démontre son talent dans toutes les circonstances.

Parce qu’il fait des reprises dans le vent

Ce qui fait la particularité de Mok est qu’il ne se lasse pas d’enregistrer des covers (reprises de chansons). D’ailleurs, il ne refuse pas les demandes de son fan club, qui sont très importantes. Pour Mok, faire des covers lui permet d’offrir à ses admirateurs de la musique en continue. «Ce n’est pas évident d’écrire une chanson et une belle mélodie, les covers permettent de donner au public ce qu’il réclame. Ecrire une chanson demande beaucoup de temps», a-t-il confié à El Watan Week-end. Tous les jours sur sa page Facebook on lui demande des reprises, pour le plaisir, il s’exécute parfois en live !

Parce qu’il est fan de Caméléon

Ses influences musicales vont chercher les guitares stridentes du rock et des mélodies mielleuses  de la pop. Quand il était plus jeune, Mok était très influencé par l’univers de Michael Jackson. Cependant, il écoute beaucoup de rock, c’est pour cette raison qu’il est dans un groupe londonien More than most. Côté musique algérienne, Mok se dit admirateur du groupe Caméléon, qu’il connaît bien d’ailleurs.

Parce quil veut promouvoir le derdja

Mok Saïb est à la recherche d’un manager afin de gérer et de promouvoir sa carrière en Algérie. L’objectif de sa carrière musicale est de faire de la musique algérienne et ainsi faire découvrir notre dialecte. Un challenge que d’autres artistes ont accepté et qui a commencé à donner ses fruits. C’est le cas par exemple de Souad Massi qui se produit aux USA ou en Europe, son répertoire vogue entre des textes en derja et en français sans complexe.

Parce qu’il attend qu’on l’invite en Algérie

Mok rêve de faire une tournée en Algérie, il regrette juste de ne pas avoir assez de contacts avec le milieu artistique ici. L’album qu’il souhaite enregistrer dépendra d’arrangements mélodiques inspirés de la musique algérienne. Pour lui, il est évident de retourner aux sources pour aller chercher les sons qui enrichiront son univers mélange de pop, rock et mélodies algériennes. Mok n’a pas encore été contacté par les institutions culturelles. Son retour en Algérie y dépendra en partie.


Source: El Watan - 16/10/2015

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir